Les aides Habiter Sain / Habiter serein pour une rénovation

L'ANAH propose plusieurs dispositifs d'aides financières, pour améliorer son habitat, Habiter Sain et pour transformer son logement, Habiter serein.

Ces dernières sont cumulables avec l'aide financière Habiter mieux, pour la rénovation énergétique qui permet de réduire sa consommation énergétique d’au moins 25 % et Habiter facile, pour adapter son lieu de vie à son handicap. Ces aides sont réservées aux propriétaires de logements aux revenus modestes, afin de les aider dans leur projet de modification immobilière.

Tout comprendre sur les dispositifs Habiter sain et Habiter serein

L’Agence nationale de l’habitat (Anah), en tant qu'établissement public, accorde des aides financières aux particuliers, pour la rénovation de leurs logements. Elle peut financer jusqu'à la motié des travaux dans le cadre des aides financières Habiter sain ou Habiter serein, selon la taille des travaux. Le choix du dispositif dépend de l'importance des travaux.

Habiter sain : un logement en toute sécurité

L'aide financière Habiter sain est destinée aux personnes qui souhaitent la mise aux normes de leurs installations pour plus de sécurité comme la rénovation du réseau éléctrique, de gaz et d'eau.
Le montant de l'aide est de 50% du montant des travaux dans la limite de 10 000€.

Habiter serein : de gros travaux pour l'habitation

L'ANAH accorde cette aide financière plus importante pour des travaux de grande ampleur comme la pose d’une salle de bain, le renforcement des fondations, le changement de la toiture...
Le montant de l'aide est de 50 % du montant total des travaux HT dans un maximum de 25 000 €.

Quelles conditions pour bénéficier des aides Habiter sain et Habiter serein ?

Plusieurs conditions sont cumulatives pour avoir le droit à l'obtention des aides financières :

  • Le plafond de revenus. Le demandeur ne doit pas dépasser le plafond de ressources en vigueur. Ce dernier n'est pas le même en Ile-de-France et en province. Ce plafond est défini en fonction du nombre de personnes occupant le foyer et est revalorisé, chaque année.
  • La date de construction du logement. Il doit avoir été construit, il y a plus de 15 ans à la date de la demande d’aide.
  • L'occupation du logement. Le propriétaire doit y domicilier en résidence principale, 6 ans après la fin des travaux.
  • L'absence d'octroi de PTZ. Les aides financières ne sont pas cumulables avec un prêt à taux zéro accordé dans les 5 dernières années.
  • La nature et le montant des travaux prévus. Ces derniers doivent être du gros-oeuvre ou des travaux destinés à l'amélioration et le confort d'un logement ancien. Sont exclus la décoration ou une extension. Ils doivent être au minimum de 1 500 €. Les travaux ne doivent pas être engagés avant la demande.
  • La réalisation des travaux par un professionnel du bâtiment, à l'exception de l’auto-réhabilitation qui nécessite, tout de même, l'assistance d'un professionnel.

Quelles démarches administratives pour une demande d'aide financière à l'Anah ?

Deux possibilités sont ouvertes aux particuliers pour savoir si vous êtes éligible aux dispositifs Habiter sain et Habiter serein :

  • Contacter l’Anah au 0 800 800 700 (service gratuit + prix d’appel) pour des renseignements personnalisés.
  • Faire une demande d'aide directement sur la page monprojet.anah.gouv.fr pour gagner du temps.