Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) : tout connaître de A à Z

Besoin d'effectuer des travaux au sein de votre logement ?

Si ces derniers améliorent la performance énergétique de votre habitation, il est possible de bénéficier du CITE (crédit d’impôt transition énergétique).

L'objectif est de réduire les déperditions énergétiques et donc les dépenses liées à la consommation de chauffage, par le biais d'installations performantes. Découvrez toutes les informations pour savoir si vous pouvez être bénéficiaire du CITE et quel montant peut vous être alloué.

Le CITE, une déduction des dépenses de votre impôt sur le revenu

Dans le cadre de la rénovation énergétique, un particulier peut prétendre à des aides financières, pour effectuer des travaux. Ces aides peuvent prendre la forme d'un crédit d'impôt, d'une prime ou d'un prêt comme l'aide de l'Anah, la prime "coup de pouce économies d'énergie", un prêt de la Caf ou le prêt Éco-PTZ.

Qu'est-ce que le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) ?

C'est une déduction d'une partie des dépenses consacrées à l'isolation du logement ou à la pose d'équipements pour améliorer sa performance énergétique. D'ailleurs, si le montant du crédit d'impôt est supérieur à l'impôt, l'excédent est restitué. A noter, le CITE est cumulable avec l'éco-prêt à taux zéro sans condition de ressources. Sans intérêt, ce dernier facilite l'accessibilité aux travaux d'amélioration énergétique.

Quels sont les bénéficiaires du CITE ?

Le CITE est attribué à tout occupant d'un logement, que ce soit une personne hébergée à titre gratuit, un locataire, un propriétaire habitant en France et fiscalement domiciliée sur le territoire national. Les travaux doivent être engagés sur l'habitation principale, construite depuis plus de 2 ans. Les résidences secondaires et les logements neufs sont exclus du dispositif.

Quels travaux éligibles pour bénéficier du crédit d'impôt transition énergétique ?

Pour un particulier, le choix du professionnel doit répondre à un critère principal, pour avoir droit au CITE. L'artisan ou l'entreprise doit être certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). Si le professionnel sous-traite une partie des travaux, l'entreprise doit détenir également la mention RGE. Qualiconfort, en tant qu'expert de l'isolation dans le grand Ouest, détient la certification RGE, ce qui permet aux particuliers de bénéficier du crédit d'impôt transition énergétique.

Une déduction sur différents types de travaux, grâce au CITE

  • L'installation d'isolation thermique, dans toute l'habitation comme les combles, les ravals, les rampants, les planchers, les murs et les hourdis. Ces travaux permettent d'avoir des résultats immédiats par la rupture des ponts thermiques et le gain de quelques degrés.
  • La dépose d'une cuve à fioul et la pose d'une chaudière à haute performance énergétique, à condition qu'elle ne fonctionne pas au fioul.
  • La pose d'équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire, si elle fonctionne avec une source d'énergie renouvelable.
  • La mise en place d'une pompe à chaleur. Est exclue la pompe à chaleur air/air.
  • La réalisation d'un DPE (Diagnostic de performance énergétique) dans la limite d'un par logement tous les 5 ans.
  • Le changement de fenêtres en simple vitrage en double vitrage. Le but est double : réduire les nuisances sonores et assurer une meilleure isolation.

Quel montant accordé pour un CITE ?

Le taux du crédit d’impôt correspond à un pourcentage des dépenses engagées, entre 15 et 50% :

  • 15 % du montant pour l'achat des matériaux d'isolation thermique des parois vitrées, avec un plafond de 100 € par fenêtre.
  • 30 % du montant pour l'acquisition des autres équipements, dont l'isolation des combles, des ravals, des rampants, des murs et des hourdis.
  • 50 % du coût de la main d'oeuvre pour la dépose d'une cuve à fioul.

Ces dépenses ont un plafond sur une période de 5 années à :

  • 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée,
  • 16 000 € pour un couple.
  • + 400 € par personne à charge (ou 200 € par enfant en résidence alternée).

Les démarches administratives pour bénéficier du crédit d'impôt transition énergétique

Le montant des travaux doit être réglé avant le 31 décembre 2019. Ensuite, il vous suffira d'indiquer le montant des travaux sur votre déclaration de revenus 2019, que vous recevrez au printemps 2020. Pensez à bien conserver vos justificatifs comme la facture de l'entreprise ayant fourni la matière première et ayant réalisé les travaux.
Faites appel à Qualiconfort, pour faire guider dans vos démarches administratives et établir un diagnostic thermique de votre logement.