Petit éolien : quelle place parmi les énergies renouvelables ?

eolienne

 Aujourd'hui, l'heure est aux économies d'énergie, où chacun essaie d'avoir des installations les moins énergivores possibles. Appelé également petit éolien, l'éolienne domestique offre la possibilité d'avoir chez soi un appareil qui permet de produire de l'électricité de chez soi. En fonction de la taille du petit éolien et de son positionnement sur un terrain, il peut rendre une habitation auto-suffisante en électricité et même de revendre le surplus d'électricité.

Le fonctionnement d'une éolienne domestique

De plus en plus de particuliers souhaitent devenir autonomes dans leur production d'énergie. Dans le cadre d'une construction ou d'une rénovation d'une maison, il est important d'avoir une vision globale des dépenses énergétiques. L'éolienne peut faire partie de cette stratégie écologique, surtout que cela se développe de plus en plus en France. Elle peut également compléter une installation existante, en s’intégrant dans les petits et grands espaces.

L'éolienne est une solution à la fois écologique et économique pour une énergie propre. Si les grandes éoliennes dans les champs peuvent fournir de l'électricité en très grande quantité, le petit éolien fonctionne sur le même modèle, par la rotation des pales avec le vent.

Comment déterminer l'emplacement de l'éolienne ? Le choix de positionnement de l'éolienne domestique ne doit rien au hasard. Il est essentiel de faire une demande de diagnostic de la nature du terrain, à des professionnels. Ces derniers vont étudier la faisabilité de la demander et effectuer une étude des vents, afin de proposer le lieu le plus adapté à l’installation de l'éolienne.

Quel modèle d'éolienne choisir ? Le choix doit être en adéquation avec le type d'habitation et les besoins électriques. En tant que propriétaire de terrain, il est possible d'opter pour un modèle horizontal, vertical ou de toit.

L'éolienne de toit est plébiscitée par des immeubles en copropriété ou non, pour favoriser la production d'énergie. Ce type d'installation permet de réduire la facture d'électricité des parties communes.

Les démarches administratives et fiscales pour la mise en place d'une éolienne

Suite à la validation du devis, le particulier peut avoir une demande de permis de construire auprès du service de l'urbanisme de la commune, à faire si la hauteur de l’éolienne est supérieure à 12 mètres. La pose de l'éolienne doit être approuvée par la mairie.

Pour une installation en toute sécurité, il est indispensable de faire installer une éolienne domestique par un professionnel, avec un matériel adapté. Une éolienne "maison" peut ne pas résister à la force du vent et représenter un danger pour les riverains. De plus, elle peut ne pas fournir autant d'électricité qu'une installation homologuée classique.

En tant qu'énergie verte respectueuse de l’environnement, il est possible de bénéficier d'aides fiscales pour faciliter la mise en place de ce projet et réduire le coût d'une éolienne. Les particuliers peuvent profiter d’aides fiscales, telles que le crédit d’impôt ou l’éco-prêt à taux zéro, car l'éolienne représente un investissement pour un particulier. Ces dispositifs financiers sont attribués pour diminuer le montant global de l'installation et inciter les foyers à opter pour des énergies alternatives.

L’éolienne, un équipement de production électrique rentable financièrement ?

Source d’énergie inépuisable et renouvelable, le vent permet de produire de l’électricité grâce au petit éolien, qui offre une possibilité de devenir autonome en matière d'énergie. En fonction de sa puissance, il peut couvrir les besoins en électricité d'une habitation, au quotidien.

Toutefois, la production d'électricité peut dépasser la consommation. Les particuliers peuvent vendre leur surplus d’électricité, à un fournisseur en électricité, ce qui peut représenter un complément de revenu. Une fois amortie, la pose de l'éolienne permet d'arrondir ses fins de mois.